404 Not Found


nginx/1.13.11
Vendre de l'art de vivre à la française

Vendre de l'art de vivre à la française

Vendre de l’art de vivre à la française

 

Nous avions évoqué récemment l’émergence de l’ère de la conscience, en continuité avec celle de l’information, et les échanges économiques pouvant en résulter.

Au niveau local, il est évident que les activités liées à l’épanouissement personnel peuvent donner lieu à des échanges monnayables. Massage contre coiffure, ostéopathie contre http://jeuxdeguerre360.com/réfection de toit, coaching diététique contre garde d’enfant, mais de façon plus pragmatique, par la simple vente de ces services plus ou moins nouveaux qui font du mieux-être, de la thérapie et de la recherche de sens un marché en forte croissance.

Le Hic, c’est que nous avons toujours besoin de produits importés, et qu’il n’est pas simple de proposer un massage à un client distant. Même avec internet et Skype, ça ne passe pas.

.

 

Nous avions vu, avec l’achat du PSG par le Qatar, que des produits de l’ère de la communication peuvent faire l’objet de transactions, et il est aisé d’y rajouter toute la production immatérielle issue de la créativité intellectuelle.

Mais que dire de l’ère de la conscience sur ce plan ? Rappelons-le, nous parlons ici de toutes ces activités d’éveil au sens large, de recherche d’épanouissement, dont la dimension altruiste est basée sur la volonté de se changer soi-même avant de chercher à changer les autres. En cela, alors que la communication crée, de façon « industrielle », de l’information, la conscience entraîne l’amour. Cela pose les bases d’une société nouvelle, en pleine croissance comme le montrent de nombreux indicateurs, dont l’essor des créatifs culturels, l’engouement pour la nourriture bio, l’écologie, le commerce équitable…

Comment l’ère de la conscience peut-elle contribuer à relancer les échanges internationaux ? Est-ce juste une douce utopie, ou bien, comme les messages écologistes dans les années 80, peut-on y voir une prospective intéressante ?

Plaçons-nous sur le point de vue extérieur. La France est considérée comme une des plus belles destinations pour le tourisme, les loisirs et l’art de vivre. Berceau de quelques grandes idées révolutionnaires, aussi bien sur le plan politique que culturel, pays de l’encyclopédie et des lumières, notre beau pays, à la géographie riche et variée, joui d’un grand prestige international.

C’est une aubaine, à creuser.

Si nous avons peu de choses à nous reprocher quant à l’exploitation que nous faisons pour le rayonnement français en matière de luxe ou de gastronomie, pour ce qui est du romantisme et de l’accueil, il y a de la marge de progression.

Ainsi, nombreux sont les japonais par exemple amèrement choqués du manque de courtoisie et de l’impolitesse parfois flagrante des français, et cela se traduit par de grosses déceptions, voire même des déprimes. En effet, alors que, de part la structure de leur langage, imposant d’écouter la fin d’une phrase pour en comprendre le sens, les japonais se respectent dans leurs échanges, ils sont blessés de se faire couper la parole et risquent fort de repartir http://jeuxdeguerre360.com/ avec une image de français grossiers et irrespectueux en lieu et place des romantiques qui ont fait le prestige de notre littérature.

Sur ce plan, n’en doutons pas, nous avons de quoi faire, et cela se situe en plein dans le domaine de l’ère de la conscience.

En soignant nos blessures, en développant notre être intérieur, nous avons la possibilité de progresser vers plus de compréhension des autres, davantage d’empathie et de sympathie, en un mot, d’amour. Cela ne peut qu’enrichir la qualité des nos échanges et de notre hospitalité.

Et notre pays, notre économie même, a tout à y gagner.

Pour cela, il faut travailler sur l’individu, sur les mentalités, soulager les souffrances et développer l’ouverture.

Vaste programme, vaste chantier.

Utopie ? Rêve irréaliste ? Beaucoup l’affirmeront. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, on faisait le même commentaire à propos des écologistes, et aujourd’hui, dans ce domaine, l’heure de la prise de conscience a laissé place à celle de l’action.

Alors, il n’y a aucune raison de ne pas y croire. Et ça fait du bien.

Hervé Bellut

 

 

Powered by Bullraider.com
joomla template 1.6
©Cohesence

site réalisé par BYSP&GO Conseil

Site réalisé par Geoffrey Grebert, développeur Web sur Toulouse